Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine

Formulaire de recherche

Historique : au coeur du Tricastin ...
History : at the heart of Tricastin ...

... Tulette offre un patrimoine très diversifié
      par Michèle BOIS, archéologue

... Tulette offers a very diversified heritage
by Michèle BOIS, archeologist

 

       
  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

 

Armoiries de Tulette : De gueules (rouge dans le vocabulaire héraldique), à deux clés renversées d'argent en sautoir, brochant sur une épée basse du même ; au chef d'or à quarante besants d'argent, ordonnés 10, 10, 10 et 10, et au cor d'azur, virolé et enguiché de sable (noir), brochant sur le tout. Ces armoiries de ville associent celle des abbés de Cluny, qui figuraient au-dessus de la porte du prieuré et qu’on retrouve, renversées, dans la rosette du circuit des sites clunisiens, ainsi que le cor, ou cornet, des princes d’Orange.


Fichier:Blason ville fr Tulette (Drôme).svg

Paul RUAT : éminent félibre natif de Tulette 
(1862-1938)

BIOGRAPHIE de Paul RUAT

DISCOURS inaugural de la MAIRIE DE TULETTE en 1912

Devise de Tulette : Paul Ruat, né à Tulette (l’ancienne route du Moulin porte son nom) commentait ainsi la fière devise de Tulette TOUSTEMS LIBRE, le jour de l'inauguration de la nouvelle mairie, en 1912 : « La devise CONSTAMMENT LIBRES rappelle admirablement la vie de notre pays depuis des siècles et des siècles. De cette devise, soyez orgueilleux, braves habitants de Tulette, car elle déclare hautement que nous ne nous inclinons que devant la loi et le droit. Soit dit, sans défier personne, maintenant que nous avons publié les documents et que nous faisons parler les pierres, nous pouvons dire, comme l'illustre héros de Mistral, Calendal, que nous sommes humbles avec les humbles, mais plus fiers que les fiers. »

Présentation historique : Tulette (Tudeleta, la petite tutelle ?) est citée juste avant l’an Mil parmi les possessions de l’abbaye bourguignonne de Cluny *, en tant que dépendance de Saint-Saturnin-du-Port (aujourd'hui Pont-Saint-Esprit). Vers 1350, les prieurs clunisiens de Pont-Saint-Esprit acquirent, des princes d’Orange de la famille des Baux, la totalité des droits seigneuriaux sur Tulette et en restèrent seigneurs jusqu’à la Révolution. Tulette, seigneurie ecclésiastique indépendante à la fin du Moyen Âge, proche du Comtat Venaissin et de la Principauté d’Orange, devint terre française seulement sous le règne de Charles IX, en 1564, et fut alors rattachée à la province du Dauphiné. Au début du 20e siècle, Paul Ruat évoquait avec passion son amour pour son village : « Sous le ciel de Provence écrasé de soleil et de lumière, le village, cerné par la vigne expose ses vieilles pierres, remparts, tours, fenêtres Renaissance, ruelles gardiennes du passé et ses mystères ».  

Tulette (Tudeleta, the small supervision?) One thousand among the possessions of the Burgundian abbey of Cluny is quoted just before the year *, as dependence of Saint-Saturnin-du-Port (today Bridge - Holy Spirit). By 1350, the priors clunisiens of Bridge - Holy Spirit acquired, princes of Orange of the family of the Leases, all of the seigneurial rights on Tulette and stayed Lords until the Revolution. Tulette, independent ecclesiastical seigneury at the end of the Middle Ages, close to Comtat venaissin and to the Principality of Orange, became French earth only under the reign of Charles IX, in 1564, and was then connected with the province of Dauphiné. At the beginning of 20 th century, the writer Paul Ruat said his love for its village: " under the sky of Provence crushed by sun and by light, the village, encircled by the vineyard(vine) exposes(explains) its old stones, ramparts, tours(towers,ballots), make windows in the Renaissance, in alleys guards of past and his(her,its) mysteries ".

Autorisation de publication accordée par les SITES CLUNISIENS

*  La Fédération Européenne des sites clunisiens a pour objectif de rassembler les lieux qui, en Europe, ont contribué à l'extraordinaire rayonnement de l'abbaye de Cluny (Bourgogne du sud), du X ème siècle au XVIII ème siècle : rayonnement spirituel, artistique, économique, politique et social. Les moines de Cluny furent à l'origine de l'émergence de centaines de bourgs et de villes. Chacun d'entre d'eux est détenteur d'une parcelle de cet héritage culturel européen unique. 

The European Federation of sites clunisiens has for objective to gather the places which, in Europe, contributed to the extraordinary brilliance of the abbey of Cluny (Southern Burgundy), of X ème century in XVIII ème century: spiritual, artistic, economic, political and social brilliance. The monks of Cluny were at the origin of the emergence of hundreds of villages and cities. Each of of them is a holder of a plot of land of this unique European cultural heritage.

www.sitesclunisiens.org     www.clunypedia.com
 

Le rempart :  conservé sur la majeure partie du périmètre de l’agglomération médiévale, a été construit entre 1360 et 1392 par la communauté des habitants de Tulette. Il a fait l’objet d’une très importante campagne de restauration en 2009. Sa hauteur reste impressionnante au nord, où il protège toujours du vent dominant. Au sud, sur la place du Cours, sont bien visibles les pierres saillantes (corbeaux ou consoles) qui supportaient le chemin de ronde faisant saillie, bien au-dessus des portes et des fenêtres qu’ont a percées pour le confort des maisons qui s’y appuient. Il était autrefois doublé par un fossé dont l’eau provenait de l’Eygues, grâce à un canal attesté dès 1281, et qui existe encore. Les deux portes principales ont été démolies pour élargir les rues.

The rampart : preserved on the major part of the perimete of the medieval urban area, was built between 1360 and 1392 by the community of the inhabitants of Tulette. It was the object of a very important campaign of restoration in 2009. Its height remains impressive in the North, where it always protects from the prevailing wind. In the South, on the place of Courts (Yards), are very visible striking stones which supported  the jutting out covered way, well over doors and windows which have leaked out for the comfort of the houses which lean there. It was formerly doubled by a ditch the water of which resulted  from Eygues, thanks to a channel been attested from 1281, and which still exists. Both main doors were demolished to widen streets.


  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 


  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

Les façades « Renaissance » étaient nombreuses dans le Tulette du 16e siècle. Beaucoup ont disparu ou ont été dissimulées, mais les maisons proche de la mairie ont gardé leur décoration de transition avec de grandes baies où le style gothique s’épanouit toujours et des tourelles d’escaliers en vis ou « visettes » comme l’écrivent les textes de l’époque, qui dépassent des toitures. 

Facades "Renaissance" were numerous in Tulette of the 16th century. Many disappeared or were hidden, but houses close friend relation of the city hall kept their decoration of transition with big bays where the Gothic style always blooms and turrets of staircases in screw or " visettes " as write it the texts of time / period, which exceed roofs.
 

  
  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

 
  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

L'église Saint-Pierre se dresse tout en haut du village : c’est aujourd’hui l’église paroissiale qui a succédé à l’église du doyenné (ou prieuré) des moines de Cluny. Le rempart prend appui sur son mur nord et une tour circulaire renforce l’angle extérieur de sa façade. Au sud et en contrebas, les bâtiments du prieuré s’organisent autour d’une cour centrale, ouverte à l’est vers le village par un large portail. Au-dessus de cette porte, à l’extérieur, subsite une plaque où se devinent les armoiries des prieurs de Cluny, épée et clefs de Saint-Pierre, mutilées probablement à la Révolution. À l’intérieur de la cour, un escalier, supporté par un grand arc du 15e siècle, dessert l’étage du bâtiment du prieuré où se trouvait un cellier. L’église fut gravement endommagée au XVIe siècle en 1568 pendant les guerres de Religion, mais elle fut restaurée à partir de 1607.

The church Saint-Peter raises itself(draws up itself) at the very top of the village: it is the parochial church today which succeeded the church of the deanship (or priory) monks of Cluny. The rampart takes support on its north wall and a circular tower strengthens the outside angle of its facade. In the South and below, the buildings(ships) of the priory get organized around a central, open court(yard) in the East towards the village by a wide portal(gate). Over this door, outside, subsite a plate(patch) where guesses the coat of arms of the priors of Cluny, sword and St Peter's keys, mutilated probably in the Revolution. Inside the court(yard), a staircase, supported(born) by a big bow(arc) of the 15th century, harms(serves) the floor of the building(ship) of the priory where was a storeroom. The church was seriously damaged in the XVIth century in hanging 1568 during the religious wars, but she was restored from 1607.

         
     
    
Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

      
           Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

Le Prieuré :

      
         
Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

       
        Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

Notre Dame du Roure : est une ancienne église rurale, située route de Suze-la-Rousse, qui a succédé à un établissement antique. Aucun texte ne la documente pour le Moyen Âge mais son plan et quelques éléments d’architecture remontent à la période romane. Elle fut démolie par les révolutionnaires en 1794, mais sa reconstruction fut achevée en 1835. Le vitrail au-dessus de la porte d'entrée représente une paire de bœufs avec leur maître, agenouillés devant un roure (gros chêne) dans le creux duquel est abritée une statue de la Madone. Ce vitrail évoque une savoureuse légende qui justifie l'édification de ce prieuré à cet endroit précis : « Un laboureur cultivait son champ bordé par une lisière de vieux chantes. Toutes les fois que ses boeufs arrivaient au bout de leur sillon, près des chantes, ils s'agenouillaient. Etonné, le laboureur se mit à fouiller et trouva, dans un des chantes, une statue de la Madone qu'il emporta au village. La nuit suivante, la statue alla se replacer d'elle-même au fond du vieux chante … À chaque nouvelle tentative pour la ramener au village, la statue retourne se placer dans le chante … Il fut alors décidé d'édifier un sanctuaire sur le terrain même du chêne miraculeux».

Notre-Dame of Roure: a former (old) rural church, situated road of Suze-la-Rousse is, which succeeded an antique establishment. No text documents her(it) for the Middle Ages but its plan and some elements of architecture go back to the Romanic period. She was demolished by the revolutionaries in 1794, but her(its) reconstruction was finished in 1835. The stained-glass window over the front door represents a pair of oxen with their master(teacher), knelt down in front of a roure ( big oak) in the hollow from which is sheltered a statue of the Madonna. This stained-glass window evokes delicious one legend which justifies the construction of this priory in this precise place: " a ploughman cultivated his field lined by old man's border sing. All the times when his  oxen arrived at the end of their furrow(groove), near sing, they knelt down. Amazed, the ploughman began searching and found, in one of sing, a statue of the Madonna which he(it) took in the village. The next night, the statue went to replace of itself at the bottom of the old man sings … In every new attempt to return her(it) to the village, the statue turns(returns) to take place in sings him(it) … It was then decided to build a sanctuary on the ground of the supernatural oak ".

  
  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 
 
  Crédit photo : MAIRIE DE TULETTE. Tous droits réservés. 

Jumelage

La commune de Tulette a signé un pacte d'amitié avec la ville de Bastogne dans les Ardennes belges le 16 avril 2005. Cette amitié s'est concrétisée par la signature de la Charte de Jumelage : à Bastogne en mai 2012 et à Tulette le 8 mars 2014. Ce jumelage est l'occasion de nombreux échanges entre les deux villes, comme pour la Foire agricole annuelle de Tulette où nos amis Bastognards ont tenu des stands de dégustation de leurs produits culinaires et gastronomiques de même que des stands de découverte de leur artisanat; ou encore pour la fête des Cornards où ils ont passé quelques jours en "famille" chez les tulettiens. 

The municipality of Tulette signed a pact of friendship with the city of Bastogne in the Belgian Ardennes on April 16th, 2005. This friendship became a reality by the signature of the Charter of Twinning : to Bastogne in May, 2012 and to Tulette March 8th, 2014. This twinning is the opportunity of numerous exchanges between both cities, as for the annual Agricultural show of Tulette where our friend Bastognards held standsof tasting of their culinary and gastronomic products as well as stands of discovery of their small business sector; or still for the holiday of the Cuckolds where they spent a few days in "family" to tulettiens.